Salariés du BTP : estimez vos revenus à la retraite !

Actualités travaux
Salariés du BTP : estimez vos revenus à la retraite !

Si vous êtes sur le point de prendre votre retraite, vous aimeriez sans doute pouvoir calculer vos droits et estimer au plus juste quels seront vos revenus lorsque vous serez retraité du BTP. Majoration, décote et surcote retraite, savez-vous à quoi ce jargon correspond ? Comment calculer vos revenus ?

 

 

 

La décote retraite : comment se calcule-t-elle ?

En application de la loi du 9 novembre 2016, la durée de cotisation est passée de 60 ans à 62 ans en 2017 pour toutes les personnes nées entre 1955 et les années suivantes.

Les personnes qui prennent leur retraite en fonction de l'âge légal touchent une retraite que l'on appelle retraite à taux plein.

La décote désigne la réduction appliquée sur le montant d'une pension qui va concerner les personnes qui prennent leur retraite avant l'âge légal. Elle est établie différemment selon que l'entreprise où vous travaillez appartient au secteur privé ou au secteur public.

 

Secteur privé

Dans le secteur privé, les salariés qui prennent leur retraite avant l'âge légal et qui n'ont donc pas de carrière complète, s'ils ont cotisé à l'AGIRC-ARRCO, auront droit à une pension établie sur la base de la durée d'assurance validée par ce régime d'assurance.

Le salarié n'aura donc pas tous ses trimestres pour la retraite et n'aura pas droit à une pension à taux plein.

La décote qui est calculée en fonction de l'année de naissance va s'appliquer dans son cas.

La décote est toujours calculée sur la valeur la plus avantageuse pour le salarié, à savoir :

  • Soit sur le nombre de trimestres manquants pour atteindre l'âge légal,
  • Soit sur le nombre de trimestres manquants pour atteindre la durée d'assurance requise.

A noter :la décote est de 0.75 point par trimestre.

 

Secteur public

Comme dans le secteur privé, arrêter de travailler avant d'avoir acquis le nombre de trimestres requis pour obtenir une pension à taux plein ou avant d'avoir cotisé à l'assurance pour la durée requise, va entrainer une décote sur le calcul de la pension.

Il existe des exceptions à prendre en compte dans le secteur public. Dans les cas suivants, la décote ne pourra s'appliquer :

  • Vous avez élevé au moins 3 enfants, vous avez réduit ou interrompu votre activité et vous avez validé préalablement un minimum de trimestres et vous êtes né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955.
  • Vous êtes atteint d'une incapacité permanente d'au moins 50 % et bénéficiez d'une retraite anticipée pour handicap;
  • Vous percevez une pension de réversion et la pension dont le fonctionnaire aurait bénéficié est liquidée après son décès;
  • Vous avez moins de 65 ans, et vous bénéficiez d'au moins 1 trimestre au titre de la majoration de la durée d'assurance pour enfant handicapé ou vous avez apporté une aide à votre enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap pendant au moins 30 mois;
  • Vous êtes âgé d'au moins 65 ans et vous avez interrompu votre activité pour vous occuper d'un membre de votre famille en tant qu'aidant familial pendant 30 mois.

La surcote retraite : comment se calcule-t-elle ?

A l'inverse de la décote où le salarié n'a pas été jusqu'au bout de la durée légale de travail, la surcote s'applique aux salariés qui ont travaillé au-delà de l'âge légal afin d'augmenter leur retraite.

Dans ce cas, une majoration va s'appliquer pour le salarié disposant de l'âge légal et qui continue de travailler (60 ans pour le salarié né avant le 1er juillet 1951, mais entre 60 ans et 4 mois et 62 ans pour celui qui est né après : l'estimation se faisant en fonction de la date de naissance). Ce bonus va concerner l'ensemble des régimes de retraite.

 

Règle de calcul

La surcote s'applique sur chaque trimestre cotisé au-delà de ceux qui entrent déjà dans le cadre d'une retraite à taux plein.

Estimer vos revenus: les critères à connaître

Critères d'âge

Les conditions d'âge pour obtenir son nombre de trimestres sont les suivantes :

  • 60 ans pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951;
  • 60 ans et 4 mois pour ceux nés au cours du second trimestre 1951;
  • 60 ans et 9 mois pour ceux nés en 1952;
  • 61 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953;
  • 61 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954;
  • 62 ans pour ceux nés à compter de 1955.

 

Calcul des trimestres pour l'assuré

Vous devrez avoir validé, tout au long de votre carrière, un nombre de trimestres au moins égal ou supérieur à :

  • 160 trimestres si vous êtes né avant 1948;
  • 161 trimestres si vous êtes né en 1949;
  • 162 trimestres si vous êtes né en 1950;
  • 163 trimestres si vous êtes né en 1951;
  • 164 trimestres si vous êtes né en 1952;
  • 165 trimestres si vous êtes né en 1953 ou 1954;
  • 166 trimestres si vous êtes né en 1955, 1956 ou 1957;
  • 167 trimestres si vous êtes né en 1958, 1959 ou 1960;
  • 168 trimestres si vous êtes né en 1961, 1962 ou 1963;
  • 169 trimestres si vous êtes né en 1964, 1965 ou 1966;
  • 170 trimestres si vous êtes né en 1967, 1968 ou 1969;
  • 171 trimestres si vous êtes né en 1970, 1971 ou 1972;
  • 172 trimestres si vous êtes né à compter de 1973.

A noter : les périodes assimilées – telles que période de chômage ou de maladie – ne sont pas comptabilisées. Néanmoins, on va retenir dans le calcul les majorations/bonifications d'assurance dues au titre des enfants ou dans le cas du handicap.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers