Pokemon Go : les solutions pour vos chantiers

Actualités travaux
Pokemon Go : les solutions pour vos chantiers

Les chantiers sont des lieux dangereux et ce n'est pas un hasard si les ouvriers doivent porter casques de protection et chaussures de sécurité. Depuis quelques temps, le phénomène Pokemon Go représente un problème croissant sur les chantiers du fait de l'intrusion du public, sans autorisation et parfois, dans des zones des plus dangereuses. Quels sont les moyens mis en place pour éviter ou limiter les intrusions ? Quelles recommandations ?

 

Pokemon Go : attrapez-les tous !

Depuis mi-juillet 2016, le phénomène Pokemon Go ne cesse de prendre de l'ampleur. Smartphone en main, les mordus du jeu ont pour objectif d'attraper ces Pokemons virtuels qui peuvent apparaître aussi bien dans la rue, dans un musée, un jardin public, etc. Trois problèmes sont nés avec ce jeu virtuel qu'est l'application Pokemon Go :

  • Le risque réel, qu'en traversant la route, le nez sur son smartphone, le joueur se mette en danger, risque de se faire renverser par une voiture, ou produise un accident si l'automobiliste tente de l'éviter et rentre dans le décor;
  • Le manque de limites entre espaces publics autorisés (trottoirs piétons, jardins publics, parcs…) et espaces privés et donc non-autorisés. C'est le cas des chantiers qui sont non seulement interdits au public mais aussi dangereux.
  • Le manque d'informations et de prévention quant aux risques encourus par les utilisateurs de ce jeu virtuel.

Si le jeu virtuel consiste à attraper tous les Pokemons, dans la réalité, il ne s'agit plus d'un jeu mais d'un devoir d'attraper tous les joueurs de Pokemon Go sur les espaces interdits et dangereux.

Pokemon Go sur les chantiers : les moyens mis en place par le BTP

Les plaintes d'intrusion dans les entreprises se faisant de plus en plus nombreuses, la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) tire la sonnette d'alarme en publiant, sur son site internet, un communiqué pour inciter ses adhérents à une extrême vigilance face aux intrusions dues au Pokemon Go et à renforcer la signalisation sur les chantiers.

La Fédération a publié une affiche à l'attention des utilisateurs de l'appli Pokemon Go afin de les sensibiliser aux risques de ce jeu sur les chantiers. Cette affiche énonce d'ailleurs ceci clairement : « Ceci est un chantier et non pas une application virtuelle. Ne mettez pas votre vie en danger pour attraper un Pokemon. »

Le ton monte même d'un cran pour s'assurer que le message soit bien perçu : « Toute intrusion sur ce chantier fera l'objet d'un dépôt de plainte. » Sans interdire le jeu, la FNTP veut faire de la prévention. Des accidents ont déjà été évités de justesse et la dangerosité d'un chantier met en péril la vie-même des joueurs.

Les recommandations du secteur BTP face au phénomène Pokemon Go

Sur les chantiers de BTP, chacun doit être extrêmement vigilant. Les ouvriers sont encore plus sensibilisés aux risques liés au phénomène Pokemon Go, d'autant que ce jeu prend de plus en plus d'ampleur et devient le point crucial de la rentrée.

Comme l'explique Olivier Garrigue (Fédération Nationale des Travaux Publics) : « le phénomène ne fait que débuter ». C'est pourquoi, la FNTP a listé les recommandations visant à éviter à tout prix les accidents, de la façon suivante :

  • Faire stopper le fonctionnement de tout engin ou machine en marche dès qu'une intrusion est constatée;
  • Etre particulièrement ferme quand des riverains tentent d'entrer afin de les maintenir à l'extérieur du chantier;
  • Faire ressortir les balisages de cheminements piétons avec des signalisations adaptées;
  • Baliser toutes les zones à risques et particulièrement dangereuses;
  • Penser à sécuriser, de façon optimale, le chantier en fin de journée,
  • Mettre affiches et affichettes en vue concernant les réglementations et les avertissements pour les utilisateurs de ce jeu;
  • Déposer une main courante dès qu'une intrusion est constatée sur le chantier;

Il est par ailleurs constaté que la moyenne d'âge des joueurs de Pokemon Go est inférieure à 30 ans et que les jeunes publics ne sont pas toujours bien informés de la dangerosité des chantiers de BTP. Sans en venir à interdire une application qui a aujourd'hui beaucoup de succès, il appartient à tous, pouvoirs publics, mais aussi parents, d'informer les jeunes et de leur faire éviter les accès aux lieux privés mais surtout dangereux en leur expliquant qu'ils mettent leur vie en péril et parfois celle des autres.

La Fédération Nationale des Travaux Publics appelle aussi les entreprises à ne pas sous-estimer l'ampleur de l'appli Pokemon Go qui va en augmentant depuis juillet. La rentrée est donc propice à une vigilance de tous les instants sur les chantiers !

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers