Installations électriques défectueuses : 50 000 incendies par an

Actualités travaux
Installations électriques défectueuses : 50 000 incendies par an

Chaque année, les installations électriques défectueuses sont la cause de 50 000 incendies. Mais ce n'est pas tout puisque l'on déplore également des décès et des accidents graves liés à des installations vétustes. C'est pourquoi, les pouvoirs publics tirent la sonnette d'alarme et rendront prochainement obligatoire le diagnostic électrique et la mise aux normes des installations.

 

Installations électriques défectueuses : état des lieux

Les installations électriques défectueuses sont prises très au sérieux au vu des conséquences graves qu'elles peuvent avoir. Quelques chiffres pour en prendre conscience :

  • Sur 200 000 incendies domestiques déclarés chaque année, on en recense un quart de source électrique d'après les études faites par l'Observatoire National de la Sécurité Electrique. Ceci implique également un coût de plus d'un milliard d'euros pour la collectivité.
  • On recense également plus de 400 000 dommages électriques par an.
  • 40 personnes décèdent chaque année d'une électrocution et 3 000 sont victimes d'électrisation.
  • Parmi les logements de plus de 15 ans :
    - 80 % ont une prise défectueuse,
    - 60 % ont une mauvaise liaison équipotentielle et ne respectent pas les zones de sécurité obligatoires dans les salles de bain.
    - 60 % présentent encore des risques de contact direct avec des éléments sous tension
    - 50 % ont des matériels vétustes
    - Ils ne respectent pas, pour les 2/3 au moins 1 des 6 points de sécurité réglementaire.

Les risques sont souvent liés à des phénomènes tels que : surtension, foudre, échauffement, défaillance d'un ou plusieurs composants électriques ou défaut électrique de toute l'installation. Sans compter que les habitudes des foyers ont changé et qu'une installation d'une quinzaine d'années qui répondait bien aux besoins de l'époque, n'est plus adaptée aux besoins actuels : plus d'appareils électriques, plus de puissance nécessaire, etc.

Revoir les installations électriques des logements est devenu une priorité.

Installations électriques : quelles solutions ?

Déjà, depuis 2009, le diagnostic électrique est devenu obligatoire pour les logements mis en vente, dont l'ancienneté est de 15 ans et plus. Grâce à ce diagnostic, il a été constaté que les habitations ne respectaient pas au moins 1 des 6 points réglementaires pour permettre de sécuriser le logement : ce constat concerne 2/3 logements diagnostiqués.

Pour renforcer la sécurité électrique de tous les logements, il est désormais ajouté une autre obligation, effective à compter du 1er juillet 2017 : le diagnostic électrique sera obligatoire pour la location dès lors que le logement se trouve dans un immeuble collectif dont le permis de construire a une date antérieure au 1er janvier 1975. Pour les autres logements, l'obligation du diagnostic électrique s'appliquera également dès le 1er janvier 2018 (application du décret n°2016-1105).

« C'est une nouvelle étape importante vers la mise en sécurité électrique du parc de logements français. Les chiffres de l'Observatoire Nationale de la Sécurité Electrique montrent que la mise en sécurité électrique permettrait d'éviter des accidents qui sont encore nombreux. Les propriétaires bailleurs auront tout intérêt à réaliser des travaux pour les installations défectueuses ou obsolètes », expliquent les membres du Gresel (Groupe de REflexion sur la Sécurité Electrique dans le Logement).

Le diagnostic électrique étant un élément non négligeable préalable à une mise en conformité, il est soumis à des règles strictes :

  • Il a un caractère obligatoire en application du décret n°2016-1105 et de l'ancienneté du logement.
  • Il doit être établi par un professionnel certifié.
  • Il a une validité de 6 ans.

Diagnostic installation électrique : les points clés

Les propriétaires sont tenu de faire établir un diagnostic électrique de leur installation avant de mettre leur bien en location. Ils devront faire appel à un professionnel certifié pour établir ce document. le professionnel doit vérifier toute l'installation électrique, ce qui signifie le contrôle des fameux 6 points réglementaires :

  • Existence d'un appareil de commande général et d'une protection avec accessibilité.
  • Existence d'un dispositif de protection en cas de surintensités, adapté à la section des conducteurs.
  • Suppression de tout matériel électrique de nature vétuste dans l'habitation.
  • Suppression de tout conducteur non protégé.
  • Pour les pièces d'eau, présence d'une installation adaptée et d'une liaison équipotentielle.
  • Existence, à la base du circuit électrique, d'au moins un dispositif différentiel de sensibilité qui soit parfaitement adapté pour les conditions de mise à la terre.
Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers