L’hydratation des employés en été : une priorité sur les chantiers !

Actualités travaux
L’hydratation des employés en été : une priorité sur les chantiers !
Si le fait de boire suffisamment est essentiel tout au long de l’année pour maintenir son organisme en forme, il devient obligatoire de s’hydrater dès lors que l’été s’installe avec des températures très élevées. Le cas est à surveiller de près pour tous les employés qui travaillent sur les chantiers et sont encore plus exposés à la chaleur. On fait le point.

Si le fait de boire suffisamment est essentiel tout au long de l’année pour maintenir son organisme en forme, il devient obligatoire de s’hydrater dès lors que l’été s’installe avec des températures très élevées. Le cas est à surveiller de près pour tous les employés qui travaillent sur les chantiers et sont encore plus exposés à la chaleur. On fait le point.

L’hydratation des salariés : à surveiller de près


Lorsque la température grimpe au cœur de l’été, les employés travaillant sur les chantiers sont souvent les plus exposés. Il est primordial de veiller à ce qu’ils boivent suffisamment d’eau tout au long de la journée et à ce qu’ils se protègent des rayons UV. Ceux qui travaillent en hauteur ou sur des toits où la réverbération est importante doivent porter, outre le casque réglementaire, des lunettes pour protéger les yeux, ainsi que des vêtements réglementaires pour protéger leur corps des rayons nocifs.
L’hydratation peut être négligée, soit par manque de temps, soit par oubli. Or, elle est vitale par temps de fortes chaleurs et l’absence d’hydratation peut entraîner de nombreux troubles sur la santé, comme par exemple :
- Des crampes musculaires,
- Des étourdissements,
- Des maux de têtes importants,
- Des pertes de vigilance,
- Un coup de chaleur...


Le coup de chaleur est le plus dangereux et nécessitera une intervention rapide (voir plus loin).
La déshydratation est inévitable chez les personnes qui observent un jeûne : c’est le cas lors de l’observance du Ramadan chez les personnes de confession musulmane. Si le manque de nourriture peut entrainer des étourdissements et des maux de tête, le manque d’eau est plus dangereux car il peut causer la déshydratation et le coup de chaleur. A cela s’ajoute la fatigue car l’observance de ce jeûne nécessite de se lever avant le soleil pour pouvoir manger et de veiller plus tard pour se nourrir après une journée de jeûne.
Si le Ramadan tombe en plein été, l’employeur devra être particulièrement vigilant concernant la santé de ses employés qui observent ce jeûne et surveiller davantage leur rythme de travail. L’idéal est de proposer aux employés concernés de prendre des congés, mais si cela n’est pas possible, il faudra veiller à leur faire faire plus de poses, ou à aménager leurs horaires pour les faire travailler aux heures les moins chaudes (exemple : tôt le matin ou tard le soir, voire effectuer un travail de nuit si cela peut se faire pour certains chantiers).

Quel type de prévention mettre en place sur les chantiers en cas de fortes
chaleurs ?

Pour éviter les désagréments ou les problèmes de santé plus importants pouvant être suscités par une forte chaleur et par la déshydratation qui peut en découler, il existe quelques moyens préventifs à mettre en place dans l’entreprise.
1) S’informer sur la météo
En anticipant, il est possible d’aménager les horaires de travail en évitant les heures les plus chaudes de la journée sur les périodes de canicule. Les alertes météo permettent de prévoir et d’être plus vigilant par temps de forte chaleur.
2) Aménager les conditions de travail Outre l’aménagement des horaires quand le chantier le permet (travail tôt le matin ou tard le soir, travail de nuit), il est possible d’améliorer l’environnement de travail en installant davantage de points d’ombres (abris), en aménageant des espaces de repo suffisamment aérés (voire climatisés) avec des points d’eau (sanitaires obligatoires sur les chantiers) et des points de ravitaillement (mise en place de bombonnes d’eau à disposition et/ou distribution de bouteilles d’eau aux ouvriers en cas de fortes chaleurs).
3) Etre vigilant sur la tenue vestimentaire des employés
Les règles de sécurité sur les chantiers obligent déjà les ouvriers à porter le casque et les chaussures de protection. Ils doivent toutefois éviter de travailler torse nu et se couvrir (de préférence avec un vêtement de coton et des vêtements adaptés aux fortes chaleurs qui laissent respirer la peau tout en évitant les coups de soleil). La vigilance est de rigueur pour tous ceux qui travaillent sur les toits et qui devront porter impérativement des lunettes de protection teintées car la réverbération peut provoquer de graves dommages sur la rétine.
4) Manger et boire suffisamment
En cas de chaleur intense, il est plus facile de boire que de manger. Attention, les deux sont nécessaires surtout lorsque l’on pratique une activité physique intense. Côté boisson, il faut privilégier l’eau plate et boire en période très chaude jusqu’à 3 L d’eau par jour (environ 1 verre d’eau toutes les vingt minutes). L’employeur doit donc mettre à disposition plus d’eau à cette saison. Ne sautez pas le repas du midi et mangez toujours équilibré. L’alcool est interdit sur les chantiers, évitez aussi le café qui peut augmenter la déshydratation de l’organisme.

Coup de chaleur : que faire ?
Comment reconnaître le coup de chaleur ?


Le coup de chaleur est souvent causé par une forte chaleur (canicule) allié à une faiblesse de l’organisme (carence alimentaire et/ou déshydratation). Les symptômes qui doivent alerter sont notamment :

- Une augmentation de température du corps (plus de 40,6° C)
- Une fatigue importante,
- Une faiblesse inhabituelle,
- Des nausées ou/et vomissements,
- Une soif intense et des maux de tête.
Un ou plusieurs de ces symptômes doivent donner l’alerte. Il faut alors appeler les secours car il s’agit certainement d’un coup de chaleur.

Que faire si vous constatez un coup de chaleur ?


Le coup de chaleur doit être pris très au sérieux et traité comme une urgence vitale. En effet dans 15 à 25 % des cas observés, le coup de chaleur s’est avéré mortel. Dans d’autres cas, il a entrainé des séquelles. Dans le doute, mieux vaut appeler immédiatement les secours si vous
constatez les symptômes cités plus haut chez l’un de vos collègues. Placez le dans un endroit calme et frais et restez près de lui pour vous assurer qu’il reste conscient jusqu’à l’arrivée des secours.

Plan canicule : késako ?


En 2017, un plan national canicule avait été mis en place. Il définissait en quatre points – correspondant aux quatre niveaux d’alerte – les mesures à mettre en place en cas de périodes de fortes chaleurs.
Nous rappelons ici ces 4 niveaux (extrait) :
- Niveau 1 dit « veille saisonnière » (correspond à une carte de vigilance verte) : dispositif d’information préventive.
- Niveau 2 dit « avertissement chaleur » (correspond à une carte de vigilance jaune) : phase de veille renforcée permettant le renforcement des mesures de communication en vue d’une éventuelle canicule.
- Niveau 3 dit « alerte canicule » (correspond à une carte de vigilance orange) : déclenchement au niveau départemental de mesures par le Préfet.
- Niveau 4 dit « mobilisation maximale » (correspond à une carte de vigilance rouge) : la coordination des mesures éventuelles est organisée à l’échelle de l’État.
En cas de forte chaleur, vous pouvez appeler le numéro (gratuit depuis un téléphone fixe) suivant : 0800 06 66 66 du lundi au vendredi de 9 h à 19 h. C’est le numéro d’appel de Canicule Info Service qui pourra vous donner toutes les informations utiles.
Nota : on parle de canicule, lorsque la température diurne et nocturne reste élevée sur plusieurs jours. Bien souvent le thermomètre ne descend pas en-dessous de 25° C la nuit et peut monter jusqu’à plus de 30° C. La vigilance est de rigueur car le corps ne récupère pas aussi bien et les personnes fragiles sont plus exposées aux risques. L’hydratation est donc une mesure essentielle pour tous en cas de canicule.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers