Ce qu’il faut prendre en compte pour monter un échafaudage

Actualités travaux
Ce qu’il faut prendre en compte pour monter un échafaudage
Les échafaudages sont des équipements très utilisés par les entreprises du BTP. Ils sont aussi la cause d’accidents graves (effondrement du support, chute d’objets ou de personnes) si les normes de montage et de démontage ne sont pas respectées ou si les utilisateurs n’observent pas suffisamment les règles strictes énoncées par le Code du Travail. Mauvais état du matériel, utilisation incorrecte des échafaudages sont notés par les inspecteurs du travail lors de visites sur les chantiers : ils représenteraient la moitié des manquements répertoriés par les inspecteurs sur l’ensemble des chantiers.

Les échafaudages sont des équipements très utilisés par les entreprises du BTP. Ils sont aussi la cause d’accidents graves (effondrement du support, chute d’objets ou de personnes) si les normes de montage et de démontage ne sont pas respectées ou si les utilisateurs n’observent
pas suffisamment les règles strictes énoncées par le Code du Travail. Mauvais état du matériel, utilisation incorrecte des échafaudages sont notés par les inspecteurs du travail lors de visites sur les chantiers : ils représenteraient la moitié des manquements répertoriés par les
inspecteurs sur l’ensemble des chantiers.


Rappel des éléments essentiels pour le travail sur un échafaudage


Sur le chantier, tous doivent être vigilants : monteurs échafaudeurs, maîtres d’ouvrages, chefs de chantiers et utilisateurs des échafaudages seront concernés par la mise en sécurité de leur lieu de travail.


Il existe 3 éléments essentiels à prendre en compte lorsque des travaux exigent l’utilisation
d’un échafaudage :
1. La bonne fixation de l’échafaudage et sa mise en sécurité pour que celui-ci ait une bonne stabilité et ne représente pas de risque ni pour les employés du BTP, ni pour les passants si l’échafaudage est posé à proximité d’une voirie et d’un lieu de passage.
2. Bien observer les changements de temps : grand vent, pluie pouvant rendre l’échafaudage plus glissant, etc.
3. Observer les normes et règles strictes édictées par le code du travail en matière d’échafaudage et en particulier tout ce qui concerne la tenue des utilisateurs de l’échafaudage (casques, chaussures adaptées, harnais, vêtements de protection, etc.).
Lors d’une visite médicale, il sera aussi précisé si un employé doit être exempt de travail sur échafaudage comme par exemple, s’il souffre de troubles de l’équilibre ou de vertige.


Nota : Outre la sécurité, la mise en place d’un échafaudage répond à d’autres règles. Par exemple, il faut demander une autorisation à la ville si un échafaudage doit être posé sur la voirie.


Bien sécuriser l’échafaudage avant les travaux


Les protections pour échafaudage à positionner lors de l’installation de celui-ci vont permettre d’éviter notamment la chute de celui-ci.
C’est pourquoi, le montage d’un échafaudage sera confié à une personne habilitée et formée à ce type de montage professionnel qui devra suivre à la lettre les instructions de montage délivrées par le fabricant. Ces instructions incluent le montage à proprement parler et le positionnement des équipements de sécurisation (garde corps, stabilisateur, etc.). Tout au long du montage, il devra baliser le matériel s’il doit le laisser momentanément sans surveillance. Une fois le montage terminé, un contrôle est nécessaire pour vérifier la stabilité et le bon positionnement de l’échafaudage. La personne en charge du montage doit également s’assurer que les lignes électriques sont suffisamment éloignées et respecte une distance réglementée, à savoir :

- d’au moins 3 mètres pour des lignes électriques inférieures à 50 000 V ;
- d’au moins 5 mètres si les lignes électriques sont supérieures à 50 000 V.


Important : au moment du démontage, l’échafaudage devra être démonté avec toutes les précautions nécessaires. Ce sera l’occasion de contrôler chaque pièce et de vérifier si elles ne sont pas endommagées et s’il est nécessaire de les changer pour une prochaine utilisation.


Que dit le Code du Travail à propos du montage d’un échafaudage ?

Le décret n°2008-244 du 7 mars 2008 (Article R4323-69) stipule notamment que « les échafaudages ne peuvent être montés, démontés ou sensiblement modifiés que sous la direction d’une personne compétente et par des travailleurs qui ont reçu une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées. » Le contenu de cette formation est précisé aux articles R.4141-13 et R4141-17.

Précautions à prendre pour les échafaudages face au risque intempéries


En cas d’annonce de vents violents, de pluie abondante ou de neige, il est conseillé de reporter les travaux à une date ultérieure. Il faut aussi bien vérifier le bon amarrage de l’échafaudage et, au besoin, ajouter des fixations si des vents très violents sont annoncés.
Il faut également souligner que le montage de l’échafaudage doit se faire sur un sol adapté pour lui assurer une bonne stabilité par tous les temps. Si tel n’est pas le cas, un plancher de fixation pourra lui assurer plus de stabilité, ce qui permet aussi de renforcer la sécurité en cas de fortes intempéries.

Sécuriser les personnes qui utilisent l’échafaudage


Dans tout chantier de BTP, les employés travaillant sur site, doivent observer des règles strictes en matière de sécurité, règles qui sont énoncées par le Code du Travail. Le respect de ces obligations est encore plus important lorsqu’un ouvrier doit utiliser un échafaudage car s’il ne porte pas de chaussures adaptées par exemple, il peut glisser.


Il existe d’autres règles essentielles pour sécuriser les personnes :
- Equipement : outre les chaussures de sécurité déjà évoquées, le port de gants, de casques et d’un harnais de sécurité fixé solidement sont indispensables.
- Respect des règles : prendre les échelles prévues à cet effet, pour monter sur l’échafaudage, ne pas encombrer le plateau de l’échafaudage pour éviter les chutes d’objets pouvant blesser un passant, respecter le poids autorisé sur le plateau, etc.
- Interdiction formelle de circuler sous l’échafaudage lorsqu’il est utilisé.

Bon à savoir : comme le stipule l’article R4323-76 du Code du Travail, « la charge admissible d'un échafaudage est indiquée de manière visible sur l'échafaudage ainsi que sur chacun de ses planchers. »

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers