Faire attention aux substances dangereuses sur les chantiers

Actualités travaux
Faire attention aux substances dangereuses sur les chantiers
L’affaire de l’amiante avait suscité de nombreuses réactions, il y a quelques années et certains salariés ont encore aujourd’hui des séquelles dues à l’exposition à ce produit toxique. Aujourd’hui, l’amiante est remplacée par des isolants moins dangereux, mais il existe encore de nombreux produits utilisés au quotidien par les salariés du BTP qui présente un risque pour la santé. La meilleure attitude est d’apprendre à manipuler ces substances dangereuses avec toutes les précautions nécessaires et pour l’employeur, de ne pas négliger les points essentiels et obligatoires pour une meilleure protection de ses salariés. Explications.

 

Explications.


Quels sont les risques auxquels s’expose l’employé lors du maniement de
substances dangereuses ?
Les risques encourus peuvent aller de l’intoxication à d’autres maladies comme le cancer. Fortement utilisée comme isolant, l’amiante a eu son heure de gloire et il a fallu beaucoup de temps aux pouvoirs publics avant de prouver que de nombreuses maladies résultaient d’un contact avec l’amiante.

L’exposition des salariés à l’amiante a conduit à des maladies professionnelles.
Tout d’abord, l’asbestose ou «amiantose » (maladie chronique de l’appareil pulmonaire) a été reconnue et prise en charge comme maladie professionnelle en 1945. Puis, en 1977, des règles spécifiques de protection ont été imposées aux travailleurs. Enfin, l’interdiction complète de l’amiante a été validée en 2002.
Les maladies professionnelles liées à l’amiante n’avaient cessé d’augmenter et ont été reconnues par le régime général de la Sécurité Sociale depuis 1985 (exemple : cancer broncho-pulmonaire et mésothéliome).
L’amiante a représenté un danger pour les employés mais aussi pour les personnes habitant dans un logement pourvu de ce type d’isolant qui est aujourd’hui complètement prohibé.
Cependant, les employés du BTP ne sont pas à l’abri de contracter des maladies dues à la manipulation d’autres substances toxiques.
Le maniement de solvants (peintures et vernis), d’acides (décapants), l’exposition à certaines fumées (soudage), la manipulation de produits toxiques de toutes sortes amènent de plus en plus d’entreprises à faire des formations en amont et à étiqueter préventivement les produits.
L’employeur doit également veiller au respect du port d’équipements et vêtements de protection et prendre toutes les mesures d’urgence en cas de contact fortuit avec une substance dangereuse par l’un de ses employés.


Sensibiliser au mieux les employés face au risque
L’employeur pourra agir en amont (formation aux risques) mais aussi tout au long du processus de manipulation par quelques mesures obligatoires à mettre en place :
- Imposer le respect du port de vêtements et équipements de sécurité prévus : masques, lunettes de protection, combinaisons et chaussures adaptées selon le type de produits qui seront manipulés (produits à émanations toxiques (masques) ou au contact desquels la dangerosité est avérée (gants, lunettes de protection, vêtements adaptés) ;

- Affichage d’information et marquage des produits dangereux : l’étiquetage des produits dangereux est obligatoire et la communication sur les risques encourus par l’utilisation des produits doit être rigoureuse. Certains produits sont inflammables et doivent aussi être stockés selon des normes strictes.

- Réagir vite en cas de contact avec des substances toxiques (faire respecter les mesures d’hygiène aux employés, prévoir des installations sanitaires pourvues de douches et lavabos et de placards permettant le stockage des vêtements de protection, assurer l’entretien et le bon état des équipements de protection des employés).

Quelles sont les professions les plus exposées aux risques ?
De nombreux métiers du bâtiment sont exposés au risque toxique du fait de manipulation de produits potentiellement dangereux. Si les entreprises mettent en place des formations aux risques ainsi que des moyens préventifs, l’attention des artisans qui travaillent seuls doit être attirée davantage sur les risques encourus pour leur santé en ne portant pas les protections appropriées pendant les travaux qu’ils exercent.


Chaque métier peut être exposé à des risques, notamment :
- Façadier (utilisation d’enduits et revêtements toxiques) ;
- Peintre (manipulation de peintures et solvants) ;
- Maçon (manipulation de substances de décoffrage et de ciment) ;
- Menuisier-charpentier (utilisation de colles et vernis ainsi que de produits chimiques pour le traitement des charpentes) ;
- Carreleur (utilisation de résines et colles toxiques) ;
- Plaquiste calorifugeur (utilisation de mousses polyuréthanes) ;
- Constructeur de routes (manipulation de produits bitumineux) ;
- Etancheur (manipulation de produits pour l’étanchéité) ;
Pour en savoir plus sur les risques chimiques dans votre profession ou au cœur de votre entreprise, veuillez vous rendre sur le site de prévention : www.preventionbtp.fr

Comment manipuler ces substances et quelles précautions prendre ?
L’entreprise est tenue de mettre à jour régulièrement son document unique d’évaluation des risques. Elle doit également veiller à l’information et à la formation aux risques de ses employés afin de leur faire connaitre les dangers de certains produits et de leur apprendre tous les moyens de se protéger au mieux notamment avec :
- Le port d’équipement adapté,
- Les gestes préventifs pour manipuler les produits,
- Le stockage des produits dans des entrepôts adaptés (avec une bonne ventilation),
- Les règles pour le transport des agents chimiques,

- Les règles pour l’élimination des déchets chimiques
- Etc.

Zoom sur la campagne européenne 2018-2019 pour la maîtrise des substances dangereuses


Dans le cadre plus élargi de l’Union Européenne, l’Agence Européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) souhaite sensibiliser davantage les entreprises européennes sur les questions de sécurité et de santé au travail, avec comme thème central de sa campagne
pour 2018-2019 : « Lieux de travail sains – Maîtriser l’usage des substances dangereuses ».
Dans tous les états membres, une sensibilisation aux risques des maladies provoquées par le maniement des substances toxiques, voire cancérigènes est en œuvre. L’objectif est d’améliorer la connaissance du cadre réglementaire afin de mieux protéger les travailleurs. La campagne pourra prendre plusieurs formes préventives :
o Organiser des colloques comme ce fut le cas le 11 octobre à Limoges (colloque ayant pour thème « Substances dangereuses : les risques se dévoilent. TPE/PME, ouvrons les yeux ! ») ;
o Participer au Prix des bonnes pratiques « Lieux de travail sains » qui récompense les meilleures des entreprises participantes, quelle que soit leur taille, en fonction des meilleures stratégies préventives pour améliorer la sécurité des salariés.
o Devenir partenaire officiel de la campagne Sur le site internet de l’EU-OSHA, vous trouverez tous les détails concernant cette campagne ainsi que des outils et publications permettant une meilleure sensibilisation des entreprises au risque.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers