Enquête nationale : Les formations à la sécurité dans le BTP

Actualités travaux
Enquête nationale : Les formations à la sécurité dans le BTP

Quelles sont les pratiques des entreprises du bâtiment en matière de formations à la sécurité ? Quels freins rencontrent-elles pour bénéficier des dispositifs auxquels elles peuvent prétendre afin d'assurer la sécurité de leurs salariés ? Une étude nationale a fait le point sur le sujet. Ce qu'il faut retenir.

 

 

 

Une enquête nationale : pour quoi ?

Une enquête nationale sur les entreprises du BTP et les formations à la prévention a été récemment menée conjointement par la CAPEB (confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment), la Chambre nationale de l'artisanat, des travaux publics et paysagistes (CNATP), l’Institut de recherche et d’innovation sur la santé et la sécurité au travail (IRIS-ST) ainsi que l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP).

L'objectif de cette enquête était de mettre en lumière les pratiques des entreprises du BTP en matière de formation à la sécurité, mais aussi les freins, les contraintes et les limites auxquels elles sont exposées.

 

Comment percevez-vous les formations ?

Et ce qui ressort en premier lieu de cette étude, c'est le sentiment pour 68 % des répondants que les formations s'apparentent à des figures imposées. Autrement dit, au regard des formations obligatoires qui fleurissent chaque année, les entreprises du BTP se sentent à la fois oppressées et bloquées. Mais en dépit de ce ressenti, les responsables d'entreprises du bâtiment sont également 63 % à estimer que ces formations constituent un moyen efficace pour accroître les compétences de leurs salariés, tant en termes d'évolutions techniques que de normes réglementaires. Et 39 % considèrent que les formations permettent de renforcer leur compétitivité.

A noter toutefois que si les formations obligatoires imposées au secteur du BTP sont de plus en plus nombreuses, celles dédiées à la sécurité et à la prévention des risques demeurent minoritaires. Et ce d'autant plus en ce qui concerne les dirigeants des entreprises, lesquels privilégient la formation de leurs salariés, en particulier pour les petites entreprises.

 

Les formations à la sécurité négligées

Il apparaît ainsi, à travers cette enquête menée à l'échelle nationale, que 77% des chefs d’entreprise interrogés ont participé à au moins une formation sur les deux dernières années, mais il apparaît surtout que les formations à la sécurité ne représentent que 23% des actions de formation dispensées, contre 72 % pour les formations à l’efficacité énergétique et 46 % pour les formations aux métiers.

Autre constat, qui tend à confirmer que les chefs d’entreprise privilégient les formations à la sécurité pour leurs salariés : sur ces deux mêmes dernières années, 60% des salariés des responsables d'entreprises sondés ont pris part à au moins une action de formation, dont 50% concernaient des formations à la sécurité.

Des freins encore trop nombreux pour les formations à la sécurité :

• Pour 69 % des responsables d'entreprises du BTP, l'obstacle principal aux formations à la sécurité est la charge de travail à laquelle ils doivent faire face.

• 49 % mentionnent le coût que représentent ces formations ;

• pour 30 %, c'est l'incompatibilité des dates des formations proposées avec l'activité de l'entreprise qui représente un frein majeur ;

• 25 % estiment que la durée des formations est une limite

• pour 22 %, la localisation du centre de formation est un frein, de même que le nombre de formations l'est pour 16 %. 58 % des professionnels du BTP sondés déclarent à ce propos qu'ils n'ont pas connaissance des formations obligatoires dans leur secteur d'activité.

Parmi les autres raisons citées comme étant un obstacle aux formations à la sécurité : le manque de formations adaptées ainsi que le manque de visibilité concernant les dispositifs de financement.

 

Comment favoriser l'accès aux formations à la sécurité ?

Au regard des résultats de cette enquête, il semble légitime de s'interroger sur la façon de développer la participation des entreprises du BTP, des salariés et des chefs d'entreprises, aux formations à la sécurité et à la prévention.

L'accompagnement des entreprises, ainsi que la promotion de la formation comme un outil destiné à optimiser l'activité de l'entreprise sont ainsi autant de pistes à prendre en considération pour tendre vers cet objectif.

Il semble par ailleurs important d'améliorer l'information des chefs d'entreprise sur les différentes formations relatives à la prévention et à la sécurité. Mais aussi de proposer des actions de formations pleinement adaptées à leurs attentes et à leurs besoins. Enfin, cette enquête nationale pointe également la nécessité de mettre la prévention aux risques au rang de compétence métier.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers