Emploi BTP : quelles perspectives pour 2018 ?

Actualités travaux
Emploi BTP : quelles perspectives pour 2018 ?
Les grands groupes de la construction et des Travaux Publics se frottent les mains : 2018 sera une année positive avec chantiers et recrutements à la clé. Si la reprise d’activité s’était déjà bien amorcée avec les travaux de construction de nouveaux chantiers et les travaux de rénovation et d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, la prochaine décennie sera encore plus florissante avec les travaux du Nouveau Grand Paris, les constructions d’infrastructures pour les JO de 2024 et d’autres chantiers en vue dans la capitale, les métropoles et à l’étranger. Explications.

Les grands groupes de la construction et des Travaux Publics se frottent les mains : 2018 sera
une année positive avec chantiers et recrutements à la clé. Si la reprise d’activité s’était déjà
bien amorcée avec les travaux de construction de nouveaux chantiers et les travaux de
rénovation et d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, la prochaine
décennie sera encore plus florissante avec les travaux du Nouveau Grand Paris, les
constructions d’infrastructures pour les JO de 2024 et d’autres chantiers en vue dans la
capitale, les métropoles et à l’étranger. Explications.
Les chantiers qui vont donner du ressort à la filière BTP en 2018
Plusieurs projets vont créer de l’emploi :
- la reprise générale de l’activité avec de nouveaux chantiers dans les grandes villes,
- le chantier de taille du Nouveau Grand Paris qui s’accélère avec la perspective, assez
rapprochée des Jeux Olympiques de 2024,
- la continuité des travaux de rénovation énergétique ou des travaux de construction
misant sur les énergies renouvelables, puisque la question climatique est plus que
jamais à l’ordre du jour avec le récent One Planet Summit qui s’est tenu à Paris.
Le nouveau Grand Paris : un projet de 15 000 emplois par an
Officiellement, c’est au 1er janvier 2016 qu’est née la Métropole Grand Paris (MGP) tandis
que le débat sur ce projet date de 2008.
Le maître d’ouvrage est la Société du Grand Paris qui s’occupe de mettre en place un nouveau
réseau de 200 km qui desservirait 72 gares dont 68 nouvelles. Le Grand Paris se veut à la fois
projet urbain, économique et social. Autour du réseau de transports publics appelé Grand
Paris Express, s’articuleront sept pôles stratégiques et il est prévu la construction de 70 000
logements neufs par an.
Le but est de faire de la Métropole Grand Paris un lieu aussi attractif que Londres ou
Shanghai.
A ce chantier d’envergure s’ajoute les travaux de créations d’infrastructures prêtes à recevoir
les JO de 2024. De quoi assurer de l’emploi pour la prochaine décennie...
Quels seront les métiers les plus demandés prochainement dans la filière ?
Dans les grands groupes du BTP – Vinci, Eiffage, Bouygues et Colas – l’optimisme bat son
plein et l’on assure que le recrutement se fera dans plusieurs branches et que de nombreuses
compétences sont recherchées, avec un développement important des métiers du numérique
dans le secteur.
Ainsi, Colas qui annonce déjà 3 000 recrutements, prévoit de mettre davantage l’accent sur les
métiers de l’innovation et du marketing.

Chez Vinci Construction, le directeur du développement RH, Stéphane Tisserant souligne
l’importance de recruter dans les métiers du numérique. « Nous avons besoin de gens formés
pour la maquette numérique, le BIM. Les formations se développent dans les établissements
d’enseignement supérieur et nous fournissons un effort soutenu de formation en interne » explique t’il.
Pour le reste des embauches, tous les métiers sont recherchés et comme l’exprime encore le
directeur RH de Vinci Construction : « La part de professionnels expérimentés va augmenter
ces prochaines années dans nos embauches pour travailler sur les grands chantiers. Nous
avons besoin de managers, d’experts dans les corps d’état architecturaux et techniques (...).
Il y aura de nombreux recrutements dans la filière opérationnelle, les travaux, les projets,
mais aussi dans les études de prix. L’ingénierie ainsi que les études techniques seront
également renforcés ».

Quel avenir pour la décennie à venir dans le secteur du BTP ?
Eiffage a déjà prévu d’embaucher 4 000 personnes en 2018. Chez Vinci, c’est l’emploi de
2 000 salariés de plus jusqu’en 2020 avec un quota de 500 jeunes diplômés embauchés chaque
année. Quant à la société Bouygues, elle prévoit de dépasser le volume des 1 500 embauches
réalisées l’an dernier pour l’année 2018.
Mais cela ne s’arrêtera pas là car les chantiers de taille vont durer plusieurs années et l’on
calcule une croissance mondiale de l’ordre de 70 % au sein de la filière BTP : cette tendance
confirmée par une étude récente (source : Oxford Economics) touche le secteur BTP mondial
mais concerne, du même coup la filière française. Un marché mondial qui devrait atteindre
15 000 milliards de dollars (contre 8 700 aujourd’hui). Dans un classement où la France arrive
en quatrième position après les pays émergents comme le Nigéria ou la Chine et où les
chantiers s’internationalisent de plus en plus, beaucoup reste encore à faire et les perspectives
d’embauches sont nombreuses.
La crise de 2008 qui avait produit un net ralentissement dans la filière et s’était bien faite
ressentir en France est désormais un lointain souvenir. L’adage qui veut que « quand le
bâtiment va, tout va » est parfaitement à l’ordre du jour puisque l’ouverture de chantiers
d’envergure va permettre de créer de l’emploi en masse et que cette progression devrait se
poursuivre au moins jusqu’en 2024.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers