Devis, mode d'emploi

Actualités travaux
Devis, mode d'emploi

L'élaboration d'un devis pour un professionnel du bâtiment est un passage obligé. Les clients ont en effet besoin de ce document pour faire leur choix et s'assurer de la conformité entre leurs besoins, leur budget et la prestation proposée, ainsi que pour réaliser une mise en concurrence de plusieurs professionnels. Il s'agit donc d'une démarche essentielle, qui fait acte d'engagement de la part de l'entrepreneur. D'où l'importance de connaître les règles d'usage et les subtilités. Ce qu'il faut savoir pour élaborer un devis.

 

Le principe du devis

Assimilé juridiquement à une offre de contrat, le devis constitue un engagement de la part du professionnel, tant en termes de tarifs que de délais d'exécution des travaux. Dans cette optique, le document doit fournir au client toutes les informations nécessaires relatives au service ou à la prestation souhaitée. Du côté du client en revanche, la réception d'un devis n'entraîne aucune obligation d'acceptation ; celui-ci ne s'engage en effet véritablement auprès de l'entrepreneur que lorsqu'il a signé le devis avec la mention « bon pour travaux ».

Dans le cas de travaux de BTP, ce document présente un intérêt majeur dans la mesure où il permet de détailler des prestations souvent complexes et nécessitant le recours à du matériel et des équipements spécifiques. En posant toutes les données et les paramètres du projet, le professionnel permet ainsi au
client d'avoir une idée précise de la nature de la prestation, et peut, s'il le souhaite, s'engager en toute connaissance de cause.

S'il n'est à proprement parler pas obligatoire d'établir un devis en règle générale, il est cependant à noter que celui-ci le devient lorsqu'il engage une somme supérieure à 1 500 €.

 

Les mentions obligatoires

Un certain nombre de mentions doivent apparaître sur un devis pour qu'il soit réalisé en bonne et due forme, à commencer par la mention « devis ». Aussi évident que cela puisse paraître, il importe néanmoins de le souligner car son omission est susceptible de générer une confusion chez le bénéficiaire, lequel pourrait notamment confondre le devis avec une facture, en raison de la similitude de ces deux documents.


Doivent ensuite être clairement indiqués :

• la date de réalisation du devis

• le nom et les coordonnées de l'entreprise émettrice du devis, ainsi que les identifiants légaux (numéro de SIRET ou SIREN)

• le nom et les coordonnées du client à qui est adressé le devis avec, éventuellement, le numéro client

• la nature de la prestation concernée clairement explicitée et détaillée : nom du produit, du service ou des travaux envisagés, quantité, prix unitaire, frais de déplacement

• le coût HT

• le coût TTC, avec mention du taux et du montant de la TVA

• le délai de validité du devis (d'où l'importance de la date)

• les mentions « bon pour accord » et « devis reçu avant réalisation des travaux »


Enfin, la signature du professionnel est indispensable pour valider un devis, tout comme le client doit également le signer et le dater. A noter qu'il est possible de lui demander d'apposer la mention suivante « bon pour accord et exécution du devis ».

D'autre part, le choix de faire payer ou non un devis appartient à l'artisan. La réalisationd'un tel document représente en effet un temps de travail qu'il peut être parfaitement légitime de faire rétribuer. Dans ce cas, il convient toutefois de le préciser au client avant de commencer à l'établir. L'usage veut par ailleurs que ce coût soit déduit si le devis est accepté et les travaux réalisés.

 

Ce qu'il faut retenir

Document susceptible de générer de nouvelles commandes et ainsi de contribuer au développement de l'entreprise, le devis constitue à ce titre un outil important auquel il convient d'accorder le plus grand soin. L'entrepreneur veillera ainsi à réaliser un devis lisible, clair et soigné, ceci afin de souligner le caractère sérieux et professionnel de sa société. Il peut par ailleurs être intéressant de numéroter les devis, dans un souci pratique mais aussi pour traduire l'expérience de l'artisan, en indiquant aux clients qu'il ne s'agit pas du premier devis établi.

Enfin, il est essentiel de garder à l'esprit qu'un devis a fonction d'offre de contrat aux yeux de la loi. Ce qui implique de proposer un prix le plus juste et le plus réaliste possible, en tenant compte des différentes opérations à réaliser, du coût du matériel, du temps à passer, du temps des déplacements... L'idée étant de proposer un document aussi détaillé et précis que possible pour éviter une mauvaise surprise lors de la réalisation du chantier.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers