L'apprentissage, voie d’accès directe à l’emploi

Actualités travaux
L'apprentissage, voie d’accès directe à l’emploi
De plus en plus de professionnels du BTP sont issus de l’apprentissage. Ce dernier offre le double avantage de concilier aspect théorique et pratique, permettant à l’apprenant d’avoir déjà un pied dans l’entreprise et d’acquérir un savoir-faire auprès de vrais professionnels du métier. Il existe actuellement 100 diplômes allant du CAP au titre d’ingénieur et un peu moins d’une centaine pour les diplômes de niveau V, de niveau IV, de niveau III et plus comme le BTS ou la licence pro. Le Gouvernement encourage la formation en apprentissage et les propositions ne manquent pas. Explications.

De plus en plus de professionnels du BTP sont issus de l'apprentissage. Ce dernier offre le double avantage de concilier aspect théorique et pratique, permettant à l'apprenant d'avoir déjà un pied dans l'entreprise et d'acquérir un savoir-faire auprès de vrais professionnels du métier. Il existe actuellement 100 diplômes allant du CAP au titre d'ingénieur et un peu moins d'une centaine pour les diplômes de niveau V, de niveau IV, de niveau III et plus comme le BTS ou la licence pro. Le Gouvernement encourage la formation en apprentissage et les propositions ne manquent pas. Explications.

Quels sont les atouts de l'apprentissage ?

L'apprentissage serait-il le meilleur vecteur d'emploi dans le domaine du BTP ? Toujours est-il que les chiffres parlent d'eux-mêmes puisque :

  • L'apprentissage permet dans 80 % des cas à l'apprenti de trouver un emploi en fin de formation ;
  • Dans le BTP c'est plus de 80 000 jeunes qui sont formés tous les ans en apprentissage ;
  • Dans 90 % des cas, les apprentis obtiennent un CDI dans les 3 ans qui suivent la formation en apprentissage.

L'apprentissage est, dans le domaine du BTP, la voie royale pour obtenir un diplôme tout en ayant déjà un pied dans le monde du travail.

Quelles conditions pour accéder à l'apprentissage ?

Il existe deux catégories de publics admissibles au contrat d'apprentissage :

  • Les jeunes de 16 à 25 ans qui ont rempli les obligations scolaires classiques. Dans certains cas, l'âge peut être avancé à 15 ans.
  • Les adultes ayant plus de 25 ans, avec un projet de création d'entreprise assujetti à l'obtention d'un diplôme (ou d'un titre), peuvent également entrer en apprentissage.

L'apprentissage s'effectue avec un contrat de travail en alternance permettant à l'apprenti de concilier des périodes d'apprentissage théorique en centre de formation d'apprentis (CFA) et des mises en application pratique via un emploi en entreprise.

La durée d'un contrat d'apprentissage est généralement de deux ans. Toutefois, dans certains cas, l'apprenti peut souhaiter compléter sa formation, ce qui en accroit d'autant la durée.

Métiers et régions : le large choix des contrats d'apprentissage

Grâce à la reprise économique de 2016 dans la filière BTP, on recense actuellement en France 4000 contrats d'apprentissage répartis sur tout le territoire. C'est dire que les offres ne manquent pas. Et d'ailleurs, le réseau d'apprentissage du BTP, le CCCA-BTP, a lancé dernièrement une campagne à destination des jeunes qui souhaitent se former pour trouver rapidement un emploi et des perspectives d'évolution.

Le réseau a appuyé ses arguments en communiquant quelques chiffres éloquents. Par exemple, le nombre d'offres de contrat d'apprentissage par type de métiers se répartirait comme suit (source : CCCA-BTP):

  • 382 postes de maçons (métier qui recrute le plus)
  • 246 postes d'électriciens
  • 195 postes de peintres décorateurs
  • 185 postes d'installateurs sanitaires
  • 166 postes de menuisiers
  • 111 postes de plâtriers-plaquistes

Pour bien montrer aux futurs apprentis que l'offre est bien généralisée sur l'ensemble du territoire français, le réseau d'apprentissage du BTP, publie également les répartitions des offres par régions (source : CCCA-BTP), à savoir :

  • 700 postes dans les Pays de la Loire (dont 120 en Loire-Atlantique et 400 en Vendée)
  • 269 postes en Bourgogne
  • 255 postes en Occitanie
  • 194 postes en Lorraine
  • 126 postes en Nouvelle-Aquitaine
  • 110 postes dans les Hauts-de-France pour la seule ville de Lille. Quels sont les modalités du contrat d'apprentissage ?

Outre la partie formation théorique, l'apprenti pourra bénéficier d'un contrat d'apprentissage avec une entreprise de son choix et, de ce fait, il pourra bénéficier des modalités liées à son contrat, comme par exemple :

  • Une rémunération variable conditionnée à l'âge de l'apprenti et l'ancienneté du contrat. Cette rémunération oscille en moyenne entre 40 % du Smic et 80 % du Smic en fonction de l'âge de l'apprenti et de l'année du contrat ;
  • Les mêmes avantages sociaux que les autres salariés de l'entreprise et le même régime de prévoyance. Comme les autres, il a accès aux congés payés et à la médecine du travail. Certaines entreprises peuvent ne pas proposer de complémentaire santé et dans ce cas, les apprentis bénéficient d'un dispositif qui leur est propre.
  • Des avantages divers comme la carte d'apprenti qui donne droit à des réductions (sport, loisirs, etc) des prêts spécifiques (exemple : accès à un logement) et un « passeport de formation » qui récapitule son parcours et l'aide à accéder plus facilement à l'emploi.

Intégrer un apprenti dans l'équipe : les avantages pour l'employeur

Les entreprises qui optent pour former un jeune dans leur établissement, ne sont pas perdantes. Elles pourront juger des capacités et aptitudes professionnelles de l'apprenti tout au long de la formation et, bien souvent, une fois formé, elles peuvent être gagnantes en faisant évoluer le contrat vers un CDI si le salarié est bien intégré et parfaitement formé.

Quels autres avantages pour l'employeur qui signe un contrat d'apprentissage avec un apprenti ?

  • Le contrat d'apprentissage est un contrat aidé par l'Etat qui exonère en contrepartie l'entreprise de certaines charges ;
  • L'entreprise peut bénéficier d'un crédit d'impôt à chaque apprenti engagé ;
  • Toutes les entreprises qui recrutent en contrat d'apprentissage bénéficient d'une prime ;
  • Autre avantage : embaucher ensuite un salarié bien intégré.

On peut dire que le contrat d'apprentissage est un contrat gagnant-gagnant. L'entreprise forme un apprenti tout en ayant le temps de l'évaluer au cours des deux années. Elle peut ensuite s'engager sans risque de déception sur une embauche en CDI. Quant à l'apprenti, il peut bénéficier d'une formation de qualité tout en ayant déjà un pied dans le monde du travail et s'il se sent bien dans l'entreprise, il n'hésitera certainement pas à y signer un CDI.

Apprentissage : zoom sur les Compagnons

Dans la filière BTP, les Compagnons sont une référence dans la formation professionnelle. Non seulement, ils disposent d'une ancienneté et d'une notoriété qui n'a pas failli au cours des années mais les formations sont solides et toujours très prisées. Il existe 16 centres de formation sur toute la France. L'apprenti peut également réaliser le Tour de France et devenir Compagnon.

Le compagnonnage est reconnu au Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité par l'UNESCO comme « réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier ».

Pour en savoir plus, visitez le site de la Fédération Compagnonnique : http://compagnonsdutourdefrance.org/

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers