Pourquoi embaucher un apprenti ?

Actualités travaux
Pourquoi embaucher un apprenti ?

L'embauche d'un apprenti est souvent considérée comme un coût important pour les entreprises du BTP, lesquelles peuvent hésiter à ce titre à s'engager dans cette démarche. Il existe pourtant des aides mises en place pour accompagner les employeurs du BTP, ainsi qu'un certain nombre d'avantages fiscaux. Sans compter qu'embaucher un apprenti constitue un investissement pour l'avenir de l'entreprise. Ce qu'il faut retenir sur l'embauche d'un apprenti.

 

L'apprentissage : pour qui ?

Agés de 16 à 25 ans, sauf exceptions, les apprentis sont embauchés pour une durée de un à trois ans, selon la nature du diplôme. Si l'apprenti doit effectuer le même temps de travail que les autres salariés, sa présence au sein de l'entreprise est toutefois entrecoupée de temps de présence à l'école.

 

L'apprentissage : quelle rémunération ?

L'apprenti est rémunéré à hauteur d'un pourcentage du SMIC, entre 40 et 80 %, lequel est déterminé en fonction de l'âge et est réévalué à la hausse au fur et à mesure de l'évolution de l'apprenti.

 

L'apprentissage : quels engagements ?

Il est à noter qu'en recrutant un jeune en formation, l'employeur s'engage, outre à lui verser un salaire, à l'inscrire au sein d'un Centre de formation des apprentis (CFA) dispensant une formation correspondant à ses ambitions et sanctionnée par un diplôme de l'enseignement professionnel ou technologique du second degré ou du supérieur, ou encore un titre d'ingénieur, voire un titre répertorié. Il doit par ailleurs s'assurer de l'assiduité de l'apprenti au CFA, et nommer un maître d'apprentissage chargé de prendre en charge sa formation pratique au sein de l'entreprise de BTP, ainsi que de l'accompagner vers l'obtention de son diplôme.

En France, le réseau de l'apprentissage BTP compte 118 CFA.

 

L'apprentissage : quels aides financières ?

L'embauche d'un apprenti est facilitée et encouragée par la mise en place de différentes aides et avantages fiscaux.

une exonération des charges sociales : cette exonération varie en fonction de l'effectif de l'entreprise.

Ainsi, les entreprises comptant moins de onze salariés sont totalement exonérées de charges sociales sur le salaire de leurs apprentis. Quant aux entreprises employant onze salariés ou plus, elles bénéficient d'une prise en charge des cotisations salariales de Sécurité sociale et des cotisations patronales, à l'exception de la cotisation AT/MP.

un crédit d'impôt : cette aide financière peut aller de 1 600 € (multiplié par le nombre d'apprentis embauchés par l'entreprise) à 2 200 € pour l'embauche d'un apprenti handicapé, d'un apprenti s'inscrivant dans le cadre d'un dispositif d'accompagnement spécifique (CIVIS), d’un apprenti junior ou encore d'un apprenti en difficultés d’insertion.

des aides régionales : chaque région verse également une aide financière aux entreprises du BTP embauchant un apprenti. Le montant de cette indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) est au moins égale à 1 000 € par année de cycle de formation de l'apprenti. A noter qu'il appartient aux régions de déterminer le montant de cette aide, ainsi que ses conditions d'attribution.

 

L'apprentissage : un investissement sur l'avenir

Si les entreprises du BTP sont relativement frileuses quant à recruter des apprentis au sein de leurs structures en raison d'un contexte économique assez instable, il n'en demeure pas moins que l'embauche d'un apprenti présente de nombreux avantages.

Contrairement à une embauche classique, où le salarié est supposé disposer d'un certain nombre de compétences, l'apprenti fait partie de l'effectif de l'entreprise tout en restant néanmoins un élève en formation. Et si le CFA où il est inscrit est tenu de lui dispenser un savoir théorique, c'est à l'employeur d'assurer le rôle de transmission pour ce qui concerne la formation pratique.

En transmettant son savoir, son savoir-faire et son expérience à un ou plusieurs apprentis aujourd'hui, les professionnels du BTP forment ainsi les salariés qu'ils pourraient être amenés à embaucher demain.

A ce titre, l'embauche d'apprentis constitue la garantie de pouvoir bénéficier de salariés compétents et qualifiés pour l'avenir.

C'est donc dans ce contexte que les entreprises du BTP ont décidé de mettre en place, conjointement avec le CCCA-BTP, une politique d’innovation et d’adaptation des formations, dans le but d'encourager l'embauche d'apprentis.

Dans cette optique, les entreprises du BTP peuvent compter sur un accompagnement personnalisé et suivi des CFA du réseau BTP. Mais elles peuvent également s'appuyer sur les entreprises formatrices d'apprentis, désireuses de partager leurs expériences afin d'inciter les employeurs à recourir à cette forme d'embauche tournée vers l'avenir.

 

L'embauche d'un apprenti pour un professionnel du BTP s'inscrit donc dans une démarche globale pour l'entreprise, avec une véritable perspective d'avenir, à la fois pour le jeune en formation et pour l'employeur. Les différentes aides en place doivent ainsi permettre de favoriser l'embauche de jeunes en formation du BTP en France.

Partager cet article :
   

Vous cherchez des chantiers ?

Notre service vous permet de recevoir des chantiers
près de chez vous, sans aucun engagement.
Trouvez des chantiers